Menu Home

Les secrets de la réussite

L’année dernière, j’ai décidé de prendre un mi-temps afin de me consacrer à ma passion, l’écriture. Après avoir lu tous les livres de développement personnel sur le marché, j’ai créé mon propre blog, julielabellevie.com, afin de partager mes trouvailles. Vous pouvez aussi me suivre sur instagram, @zenetjulie. Mon secret est simple : avant de me coucher, je prépare une liste de toutes les tâches à accomplir, par ordre d’urgence. La routine et l’organisation sont les secrets de la réussite. Je note vite cette jolie phrase dans mon carnet pour ne pas oublier de l’écrire dans un article ou une nouvelle.

Le réveil sonne. J’appuie sur stop et referme les yeux. Encore cinq minutes. Le temps de terminer mon rêve interrompu…Quand je les ouvre à nouveau, il est 10h26. Pas possible ! Ça fait onze heures que je suis au lit ! Je me lève difficilement. Trop dormir m’épuise.

Dans la cuisine, je me prépare une tartine et un café que j’avale tout en pratiquant dix minutes de yoga. Pas le temps pour plus d’exercice physique aujourd’hui. J’ajouterai 10 minutes à mon entraînement demain. Ensuite, je file me préparer. J’aperçois le panier de linge qui déborde. A quand remonte ma dernière lessive ? Je trie les serviettes, le blanc, les couleurs avant de mettre une machine en route. Du coup, j’en profite pour repasser une chemise et comme il faut battre le fer tant qu’il est chaud, j’en repasse une deuxième. La semaine prochaine, je m’organiserai mieux : toute la lessive sera faite le samedi et le repassage le dimanche. L’idée me paraît tellement bonne que je cours la noter.

Mon téléphone vibre. Un tas de messages et d’emails apparaissent. Des trucs inutiles pour la plupart, mais je regarde quand même. Tout d’un coup, il est 13 heures. Je ne suis pas encore habillée, mais sur internet, j’ai acheté un livre sur une méthode infaillible pour gérer son temps et une cravate pour le chat. Je jette un coup d’œil à ma liste : préparer mes cours pour cet après-midi et faire les courses. Je n’ai plus le temps de me doucher. Ce sera pour ce soir.

Dans l’espoir gagner du temps, je tape lezexellentprofdefle sur google. Je trouve une leçon toute faite. J’imprime, je prends une jolie photo, à côté d’un dictionnaire et de ma tasse de café, pour faire croire que c’est moi qui l’ai fait. Je change les  filtres, les couleurs et je poste sur Instagram avec quelques hashtags. Enfin, je range les papiers dans mon sac, c’est prêt. Après ces efforts, j’ai un coup de barre. Je me prépare une petite salade et m’installe dans le canapé pour lire  une ou deux pages…puis encore une…une dernière…et je suis en retard. J’empoigne mes affaires et je cours jusqu’au lycée. J’arrive en nage, à bout de souffle, mon écharpe est toute sale d’avoir trainée par terre dans la rue. Je me tiens loin des élèves au cas où je sentirais la sueur et j’évite de trop écrire au tableau pour ne pas montrer mes auréoles sous les bras. Entre deux cours, je passe me rafraîchir aux toilettes avant de m’attaquer à la leçon du lendemain.

La prof d’anglais débarque dans la salle des profs. Avec sa diarrhée verbale, c’est bien la dernière chose qu’il me faut pour gérer ce qu’il me reste de temps. Je baisse les yeux et fais semblant de ne pas la voir mais, trop tard, elle a repéré que j’étais seule en train d’écrire.

-Awrite, Julie, hou’se it gaun ? crie-t-elle.

Elle est fatigante avec son baragouin incompréhensible. Depuis le temps qu’elle vit à Lisbonne, elle ne sait toujours pas aligner trois mots de portugais et croit qu’il suffit d’hurler pour se faire comprendre.  Qu’est-ce qu’elle peut bien me raconter ? Je plains ses élèves. Entre son accent et le port du masque, ils doivent être perdus. Je pense au temps qui passe, à mon blog et à cours de demain dont j’ignore le contenu. Il est l’heure de retourner en classe et je n’ai rien fait de ce que j’avais prévu.

En fin d’après-midi, je rentre à la maison.  Je passe par l’épicerie la plus proche pour chercher de quoi dîner. Je traîne, je ne sais pas quoi prendre, rien ne me tente. Je regarde les promotions, les offres de la semaine. Une Mort Subite offerte pour l’achat de deux Coronas. La blague ne me fait pas rire, depuis le temps que ça dure, mais j’apprécie la connaissance du français de l’épicier. Du coup, j’achète une bouteille de vin et une Super Bock bien fraîche, pour la route.

Ensuite, c’est la course contre la montre : préparer le dîner, laver la vaisselle de ce matin. Je note qu’il ne faut plus laisser les assiettes traîner dans l’évier. Acheter un lave-vaisselle serait aussi une bonne option. Ensuite, je prends mon ordinateur, un verre de vin  et je commence à écrire (et à boire) quand le chat saute sur mon clavier. Je le pose par terre, il revient, miaule, se frotte contre moi en ronronnant.

-Qui va bientôt avoir une jolie cravate ? C’est Thomas, lui dis-je en le caressant.

Je ne perds pas mon temps, les ronrons du chat calment le stress. Je m’affale sur le canapé avec Thomas dans les bras. Machinalement, j’attrape la télécommande et je mets Netflix. Juste un épisode de Outlanders. Quand le chat en a assez, je prends mon carnet et je concocte ma liste pour demain : vaisselle, écrire au moins une page, préparer mes cours, payer les factures…j’ajoute des petits dessins pour que ce soit plus attrayant.

Trois épisodes plus tard, il est presque minuit et la bouteille est vide. On avait dit un épisode !  Quelle incapable ! Je jette un œil sur Tinder, pour voir si quelqu’un a pensé à moi. Personne. La tête me tourne, j’ai dû me lever trop vite. Je m’assois sur le rebord du canapé pour reprendre mon souffle. Une odeur terrible envahit la pièce. Une crotte bien fraîche dépasse de la caisse de Thomas ! Si je nettoie maintenant, je sens que je vais vomir. Je ferme la porte et vais me coucher en pestant contre le sort qui s’acharne sur moi. J’éteins mon réveil. Peut-être qu’une grasse matinée m’aidera à gagner de l’énergie et par conséquent du temps. Tout n’est pas perdu.

Categories: Nouvelles

agnes-bourhis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *