Et Dieu créa le chat.

Au commencement, Dieu créa le chat à son image, à l’image de Dieu, il le créa, il les créa, chat et chatte.

Dieu les bénit et leur dit « Soyez féconds et multipliez-vous. »

Puis, Dieu se mit à tourner en rond autour de son nuage, à le pétrir en ronronnant et s’endormit pour quelques millénaires.

Alors, il se réveilla, s’étira, griffa une planète qui passait par là et eut faim. Des anges lui apportèrent ses croquettes célestes, au son des tambours et trompettes du ciel.

Dieu se lissa la moustache et se dit qu’il était temps de se remettre au travail. Il créa l’homme. Uniquement dans le but de servir d’esclave au chat, jusqu’à la fin des temps.

Une grosse flemme s’empara de lui. Dieu se rendormit, satisfait de sa création.

Au chat, il avait donné l’indépendance et la lucidité ; à l’homme, il donna la névrose, le don du bricolage et la passion du travail.

Dieu trouva que c’était bon. L’homme aussi, qui se mit immédiatement à la tâche. Il inventa toute une civilisation avec une technologie de pointe dans le seul but d’offrir au chat une vie agréable à souhait. Le chat aussi, trouvait que c’était bon et décida, comme Dieu de se reposer aux rayons du soleil.

L’homme fabriqua des millions d’objets inutiles, absurdes qu’il se procurait ensuite avec du joli papier coloré qu’il nomma argent. Cet argent était là pour être dépensé en offrandes pour le chat.

Il trimait ainsi pour procurer au chat le confort d’une maison bien chauffée et remplie d’esclaves au service des chats qui se multipliaient rapidement. Au moindre miaulement, l’homme accourait pour ouvrir une porte, nourrir ou caresser son maître.

L’homme adorait le chat et sentit qu’il avait besoin de compagnie en son absence. Il prit donc une femme afin qu’il y ait en permanence une esclave pour le chat. Dans le logis, elle installa des lits, un peu partout, pour éviter au chat les déplacements inutiles et fatigants.

Mais, de tout cela, les hommes ne savent rien. Bénis soient-ils. Et ils croient l’être.

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes du chat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *